La circulation des intellectuels de droite dans l’Europe du Sud de l’entre-deux-guerres (Italie, Portugal, Espagne)

MARDI 20 JUIN 2017, 9H30-18H00
Colloque
« La circulation des intellectuels de droite dans l’Europe du Sud de l’entre-deux-guerres (Italie, Portugal, Espagne) »

Lieu : Maison d’Italie
Cité Universitaire
7E Boulevard Jourdan
75014 Paris

Co-organisé par le Laboratoire d’Etudes Romanes, Université Paris 8, Axe « Histoire, mémoire et politique dans l’Europe méridionale, XIXe et XXe siècles » et l’Institut de Sciences Sociales (ICS), Université de Lisbonne

9h30 : Ouverture des travaux

Matin : Modératrice : Alessandra Tarquini (Université de Rome)

1. Les milieux de la Droite française et les associations fascistes internationales
10h00 Olivier Dard (Université Paris 4) : Charles Maurras et sa relation aux fascismes
10h30 Jeremy Guedj (Université de Nice) : Les immigrés d’Europe méridionale en France devant la propagande fasciste et réactionnaire dans l’entre-deux-guerres

Discussion

2. La propagande fasciste italienne en France et sa réception
11h15 Francesca Cavarocchi (Université de Florence) : Le réseau des organisations italiennes en France comme outil de la diplomatie culturelle fasciste
11h45 Laura Fournier-Finocchiaro (Université Paris 8-LER) : La réception de la culture fasciste chez les italianisants français

Après-midi : Modérateur : Antonio Costa Pinto (ICS, Lisbonne)

3. Intellectuels portugais de Droite en France
14h00 Annarita Gori (ICS, Lisbonne) : Augusto de Castro et la création de l’Association de la Presse Latine
14h30 Yves Léonard (IEP Paris-LER) : Le parcours d’António Eça de Queiroz (1889-1968)

15h00 Discussion

4. La « fascisation » de la droite espagnole
15h15 Nicolas Sesma (Université de Grenoble) : Nations chirales. Les droites françaises et les droites espagnoles
15h45 Steven Forti (Université de Barcelone) : la transition des dirigeants politiques de la gauche au fascisme (les cas de Nicola Bombacci, Paul Marion et Óscar Pérez Solís)

16h30 Conclusion

Coordination:
Laura Fournier-Finocchiaro : laura.fournier@univ-paris8.fr
Cristina Climaco : cristina.climaco@univ-paris8.fr
Annarita Gori : annarita.gori@ics.ulisboa.pt

Programme

Le traumatisme de Caporetto

Appel à communications
UNIVERSITE SORBONNE NOUVELLE-PARIS 3
Le traumatisme de Caporetto. Histoire, littérature et arts
COLLOQUE INTERNATIONAL
Paris, 9 et 10 novembre 2017

CIRCE (Centre Interdisciplinaire de Recherche sur la Culture des Échanges) EA 3979 LECEMO
Comité d’organisation : Maria Pia De Paulis-Dalembert, Alessandro Giacone, Francesca Belviso

La bataille de Caporetto (24 octobre – 12 novembre 1917) sur le front italo-autrichien a représenté un traumatisme profond pour la nation italienne. Aujourd’hui encore, dans le langage courant, le mot « Caporetto » est synonyme de défaite, de désastre.
Cent ans après cette blessure individuelle et collective, dans une optique pluridisciplinaire et interdisciplinaire, et par le biais de la notion complexe de « traumatisme », ce colloque international voudrait s’interroger sur les aspects historiques, politiques, militaires qui ont entraîné la défaite. Les angles d’approches, les types de documents, les genres et les formes littéraires, artistiques pour aborder cet événement ponctuel seront multiples : textes politiques et militaires, presse, récits, journaux intimes, témoignages, romans, poésie, documentaires. L’expérience de Caporetto a été (re)vécue par les écrivains-soldats et/ou soldats-écrivains et abordée sous l’angle du témoignage d’un trauma individuel obsédant. La réflexion prendra en compte également les conséquences inédites, parce que difficiles à appréhender et à comprendre à l’époque, sur le plan physique et psychique.
Les stratifications temporelles – concernant aussi bien la lecture historiographique, militaire et politique que les écrits mémoriels et fictionnels – représentent un facteur important pour la réappropriation d’un fait qui n’a eu de cesse de questionner l’histoire et l’identité italiennes. Dans le processus de remémoration (non seulement des faits, mais aussi du fonctionnement/bouleversement du langage du corps), les formes de la représentation du choc subi sont à appréhender autant dans la dimension de l’immédiateté du vécu que dans la revisitation mémorielle a posteriori. La restitution d’un traumatisme étant par essence reconstruction de la mémoire du traumatisme lui-même, il s’agira d’étudier les mécanismes par lesquels la rupture violente d’un équilibre déjà instable revit dans le langage autobiographique ou artistique entendu aussi comme exutoire et résilience.

Appel_Caporetto

Les propositions de communication (en français ou en italien, avec titre et résumé de 2000 signes environ), accompagnées d’une courte notice biobibliographique, sont à adresser au plus tard le 5 juillet 2017 à :
Maria Pia De Paulis-Dalembert : maria-pia.dalembert@univ-paris3.fr
Alesandro Giacone: giaconea@gmail.com
Francesca Belviso : francebelviso@hotmail.com

L’Italie pour bagage. Migrations, circulations et italianités, XIXe-XXIe siècles.

Palais de la Porte Dorée

Musée de l’histoire de l’immigration

L’Italie pour bagage.

Migrations, circulations et italianités, XIXe-XXIe siècles.

Vendredi 16 juin à l’Institut italien et samedi 17 juin au Musée

Colloque international organisé avec l’institut Culturel Italien de Paris

L’émigration italienne à partir de la fin du XIXe siècle constitue l’un des plus importants mouvements migratoires de l’histoire contemporaine. 26 millions d’Italiens ont quitté la Péninsule entre 1860 et 1960. Plus récemment, depuis le début des années 2000, une « nouvelle vague migratoire » d’Italiens plus qualifiés est apparue. Cette migration a donné lieu à une historiographie foisonnante. Ce colloque international et interdisciplinaire s’intéressera à l’articulation entre la circulation des Italiens dans le monde et leur rapport à l’Italie dans une perspective plus culturelle que politique.

Colloque en partenariat avec l’Institut Culturel Italien de Paris, le Centre d’Histoire de Sciences Po, le Centre de recherche en histoire européenne comparée, l’Ecole française de Rome, l’Institut Universitaire de France, le LARHRA, LIA Mediterrapolis, Sciences Po Paris, TELEMME.

Informations pratiques:

Vendredi 16 juin à l’Institut Italien

Samedi 17 juin au Musée national de l’histoire de l’immigration

Programme

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Contact : recherche.immigration@palais-portedoree.fr

Les exilés politiques espagnols, italiens et portugais en France au XIXe siècle: questions et perspectives

Les exilés politiques espagnols, italiens et portugais en France au XIXe siècle: questions et perspectives

Textes réunis et présentés par Laura Fournier-Finocchiaro et Cristina Climaco

Ces textes étudient et analysent la question de l’exil politique dans la terre d’accueil française pour trois pays d’Europe du Sud qui ont connu plusieurs vagues de migrations au cours des XIXe et XXe siècles. A travers l’analyse de cas de proscrits et exilés volontaires espagnols, italiens et portugais, les auteurs réfléchissent sur leur apport à la création de cultures politiques transnationales, ainsi que sur les actions de propagande politique élaborées sur le sol français et diffusées ensuite dans toute l’Europe.

Paris, L’Harmattan
Historiques – Travaux
juin 2017
ISBN : 978-2-343-11700-3 • 236 pages
Prix éditeur: 25 €

Sommaire

Les frères Rosselli : un sacrifice en héritage

Les frères Rosselli : un sacrifice en héritage

Colloque

Mardi 6 juin 2017 de 10h à 18h ; conférence à 19h
IICPARIGI – 50, rue de Varenne – 75007 Paris

Le 9 juin 1937, à Bagnoles-de-l’Orne, Carlo et Nello Rosselli sont assassinés par l’organisation terroriste française La Cagoule, avec la complicité du gouvernement fasciste italien. Carlo Rosselli vivait en exil en France depuis 1930. C’est là qu’il avait créé le mouvement politique Giustizia e Libertà (Justice et Liberté) et publié son ouvrage théorique de référence, Socialisme libéral (Librairie Valois, Paris, 1930). Qui étaient ces deux frères, et pourquoi étaient-ils considérés aussi dangereux ? Quel héritage humain et politique nous ont-ils laissé ? En quoi influencèrent-ils la Résistance et la Constitution Italienne ? Quatre-vingts ans après ce double meurtre, l’Institut, en collaboration avec la fondation Circolo Rosselli de Florence, l’association Dante Alighieri de Paris et l’Université Cergy-Pontoise, consacre une journée d’études et une soirée à ces deux symboles de l’antifascisme italien.

> De 10h à 18h, colloque international avec Valdo Spini,président de la fondation Circolo Fratelli Rosselli, Alessandro Giacone de l’Université Grenoble-Alpes, Michele Canonica,président de l’association Dante Alighieri de Paris, Michele Mioni de l’Université Paris 1, Simone Visciola de l’Université de Toulon, Isabelle Richet et Thibault Guichard de l’Université Paris 8, Éric Vial et Diego Dilettoso de l’Université de Cergy-Pontoise, Patrizia Dogliani de l’Université de Bologne, Marco Bresciani de l’Université de Pise, Francesca Tortorella de l’Université de Strasbourg, Olivier Dard de l’Université Paris-Sorbonne, Éric Panthou des archives de Clermont-Ferrand.

> À 19h, au terme du colloque, Valdo Spini, Gilles Pécout, Éric Vial, Alessandro Giacone et Francesco Margiotta Broglio, professeur émérite à l’Université de Florence, feront revivre la mémoire des frères Rosselli et animeront un moment de discussion sur la valeur historique et politique de leur sacrifice.

Mardi 6 juin 2017

9h30 Apertura del convegno : Fabio Gambaro, direttore dell’IIC ;

Gilles Pécout, recteur de l’Académie de Paris (s.r.)

Saluto degli organizzatori : Valdo Spini, Michele Canonica, Alessandro Giacone

10h00 : Sessione n. 1 (presidenza : Alessandro Giacone)

Giustizia e libertà et la stampa/Giustizia e libertà et la presse

Diego Dilettoso, Université Cergy-Pontoise : Carlo Rosselli, Giustizia e Libertà, e la stampa quotidiana francese

Eric Vial, Université Cergy-Pontoise : Les envois clandestins de la presse de Giustizia e libertà

Thibault Guichard, Université Paris 8: Ecriture, culture et lecture de la presse gielliste dans les années trente

11h30 : Sessione n. 2 (presidenza : Antonio Bechelloni)

Carlo Rosselli e la sua generazione/Carlo Rosselli dans sa génération

Patrizia Dogliani, Università di Bologna : La generazione dei fratelli Rosselli dall’interventismo democratico alla guerra di Spagna

Michele Mioni, Université Paris 1, Un intellettuale eclettico ed europeo. Il percorso di Carlo Rosselli dal laburismo alla lotta internazionale contro il fascismo

(pausa buffet)

14h00 : Sessione n. 3 (presidenza : Eric Vial)

I Rosselli : una famiglia nella storia/ Les Rosselli, une famille dans l’histoire

Isabelle Richet, Université Paris 8: Marion et Carlo Rosselli: le personnel, le politique, et l’expérience de l’exil

Simone Visciola, Université de Toulon : Storia e libertà: il « problema » della militanza in Nello Rosselli storico

Marina Calloni, Università degli studi Milano-Bicocca : « Questa che narro è la mia verità: la sola che riconosco come tale ». Amelia Rosselli dopo la morte dei figli

15h30 : Sessione n. 4 (presidenza : Eric Vial)

Chi erano gli assassini ?/Du côté des assassins

Olivier Dard, Université Paris 4 : Dernières nouvelles de la Cagoule

Eric Panthou, Archives de Cermont-Ferrand : L’itinéraire d’un ingénieur cagoulard et terroriste

16h30 : Sessione n. 5 (presidenza : Michele Canonica)

Ideologia ed eredità dei Rosselli/Idéologie et héritage des Rosselli

Francesca Tortorella, Université de Strasbourg : L’idea d’Europa unita nel movimento Giustizia e Libertà

Marco Bresciani, Università di Pisa : Carlo Rosselli e il problema del totalitarismo

17h30 : Conclusioni della giornata/Conclusions de la journée

Valdo Spini, Presidente Fondazione Circolo Fratelli Rosselli di Firenze : I Rosselli e noi

19h00 : Saluto di Fabio Gambaro, direttore dell’IIC

La storia e l’attualità dei Fratelli Rosselli, nell’80° anniversario del loro assassinio

Interventi di Francesco Margiotta Broglio, Mario Di Napoli, Valdo Spini, Eric Vial

Proiezione del documentario di Rai Storia « Carlo e Nello Rosselli » di Federico Parodi

*

Mercoledì 7 giugno, a Bagnoles de l’Orne, presso il monumento che ricorda Carlo e Nello Rosselli, su invito delle autorità locali, si svolgerà una cerimonia di commemorazione. Chi volesse prenotarsi per il pullman che il giorno 7 giugno trasporterà i partecipanti da Parigi a Bagnoles de l’Orne può rivolgersi all’indirizzo fondazione.circolorosselli@gmail.com. Il pullman è messo a disposizione dalla Fondazione. Posti liberi sino ad esaurimento.

Passant Passé, Héritages et expérience des temps

Journée d’études / Colloque
Université Paris 8 / LER

Mardi 30 et mercredi 31 mai 2017, 9h-18h

Passant Passé
Héritages et expériences des temps
Ecole doctorale Pratiques et théories du sens (ED 31)
Laboratoire d’Etudes Romanes (EA 4385)

Mardi 30 mai
Journée d’études de l’ED Pratiques et théories du sens
Conférences de Frédérique Langue (CNRS), Marie-Claire Lavabre (Paris Ouest-Nanterre) et Alain Vaillant (Paris Ouest-Nanterre).

Interventions de Françoise Crémoux, Enrique Fernández, Jean-Louis Fournel,
Julio Premat, Xavier Tabet, Mercedes Yusta (Université Paris 8 – Laboratoire d’Etudes Romanes).
Mercredi 31 mai
Conférence de Lionel Ruffel (Université Paris 8).

Interventions de Diego Alonso (Reed College), Marie-Anne Matard (Université Paris 8), Nadia Tahir (Université de Caen Normandie), Cristina Bernaldo, Brice Chamouleau, Isabel Desmet, Claudia Jareño, Santiago Uhía, Diego Vecchio (Laboratoire d’Etudes Romanes – Université Paris 8).

Université Paris 8
Salle B106
2 rue de la Liberté
93526 Saint Denis Cedex
Métro Ligne 13, Saint Denis Université

Contact : julio.premat@univ-paris8.fr
Programme détaillé

Lettere, memorie e viaggi tra Italia ed Europa. Metodi e casi di ricerca (1789-1870)

Gruppo di ricerca ADI Rivoluzioni Restaurazione Risorgimento. Letteratura italiana 1789-1870

Lettere, memorie e viaggi tra Italia ed Europa. Metodi e casi di ricerca (1789-1870)
Roma, lunedì 15 maggio 2017 – Aula C
Dipartimento di studi greco-latini, italiani, scenico-musicali Facoltà di Lettere e Filosofia
Sapienza Università di Roma

Programma

ore 11
Silvia Tatti, Stefano Verdino Introduzione ai lavori
Luca Badini Confalonieri (Università di Torino) Per l’edizione dell’epistolario di Carlo Botta
Dirk Vanden Berghe (Vrije Universiteit Brussel) Le lettere d’esilio dei fratelli Ruffini
Sabina Gola (Université Libre de Bruxelles) Corrispondenza degli esuli italiani con la marchesa Costanza Arconati Visconti (1821-1839)
Chiara Licameli (Sapienza Università di Roma) Le scritture private dell’Archivio della famiglia Gnoli
Davide Pettinicchio (Sapienza Università di Roma) Per l’edizione critica dell’epistolario di Giuseppe Gioacchino Belli
Angelo Pagliardini (Universität Innsbruck) Il Risorgimento in Belli
Chiara Tavella (Università di Torino) Scritture private dell’Ottocento piemontese. Il caso di Santorre di Santa Rosa, Luigi Ornato e Luigi Provana (1798-1832).

ore 13.30-14.30 pausa pranzo

ore 14.30
Rosa Necchi (Università di Parma) Le lettere dall’Inghilterra di Giacomo Tommasini
Corrado Viola (Università di Verona) Il fondo Mosconi di Sandrà (Vr)
Andrea Scardicchio (Università di Lecce) Lettere, memorie e viaggi tra Grecia e Italia. Il caso di Andrea Mustoxidi (1785-1860)
Marius Rusu (Sapienza Università di Roma) Per un commercio di libri transalpino: l’inedito diario di viaggio di Giuseppe Molini a Parigi, 10 giugno-24 agosto 1844

ore 15.30
Rivoluzioni Restaurazione Risorgimento. Letteratura italiana (1789-1870): prospettive di ricerca

ore 16.30
L’Ottocento che vorremmo: quali libri introvabili ristampare oggi? Intervengono tutti i partecipanti al seminario.

ore 17.30 Conclusione dei lavori
Partecipano, oltre ai relatori: Beatrice Alfonzetti, Novella Bellucci, Valter Boggione, Valerio Cammarotto, Andrea Campana, Fabio Danelon, Christian Del Vento, Francesca Fedi, Fabio Forner, Laura Fournier Finocchiaro, Gianmarco Gaspari, Laura Melosi, Laura Nay, William Spaggiari, Duccio Tongiorgi.

Programme

Revue d’histoire du XIXe siècle 53 | 2016 Mobilités, savoir-faire et innovations

Revue d’histoire du XIXe siècle

53 | 2016
Mobilités, savoir-faire et innovations