Aux origines de la pensée de la « race » en Italie

Les jeudi 17 et vendredi 18 mars 2016 aura lieu à l’université de Besançon un colloque international consacré aux « Origines de la pensée de la « race » en Italie ». Ce colloque vise à examiner les origines du discours raciste en Italie ainsi que les contre-discours auxquels il a donné lieu à travers l’étude de travaux philologiques, anthropologiques ou encore philosophiques irriguant la pensée et la politique italiennes du XIXe siècle à l’avènement du fascisme.

negozio ariano

Programme

Jeudi 17 mars – Grand Salon

La thématique de la race au début du XIXème siècle en Italie

14h : introduction, Elena Bovo et Aurélien Aramini (UBFC),

President de séance: Xavier Tabet (Université Paris VIII)

  • 14h15 : Duccio Tongiorgi (Université de Modène), Virtus romana e rivolta servile multietnica tra Sette e Ottocento
  • 14h55 : Enzo Neppi (Université de Grenoble), Mme de Staël : il dramma della condizione “meticcia” nell’Europa dell’inizio dell’Ottocento
  • 15h35 : Christian Del Vento (Université Paris III), Letteratura del primo 800 (Alfieri e Foscolo)

Philologie aryaniste et anthropologie physique ( première partie)

Le mythe aryen en Italie à partir des recherches de Gorresio

President de séance : Silvano Montaldo (Université de Turin, Directeur du Musée Lombroso)

  • 16h30 : Aurélien Aramini (UBFC), Présentation d’un document inédit : la correspondance Gorresio/Gobineau
  • 17h10 : Laura Fournier (PARIS VIII), Carducci et les origines ethniques du peuple italien, Carducci et le mythe aryen
  • 17h50 : Francesco Germinario (Fondazione Micheletti, Brescia), La « sfortuna » di Toussenel e Drumont nella rivista « Difesa della razza »

Vendredi 18 mars – Grand Salon

Matin

Philologie aryaniste et anthropologie physique ( seconde partie)

L’anthropologie physique à partir de Lombroso !

President de séance : Francesco Germinario (Fondazione Micheletti,Brescia)

  • 9h00 : Xavier Tabet (Université Paris VIII), « Costrutto diversamente dagli altri »: criminalité, atavisme et race chez Lombroso
  • 9h 40 : Silvano Montaldo (Université de Turin, Directeur du Musée Lombroso), Tra Cesare e Gina Lombroso: dal razzismo all’occultamento della colpa (1871-1939)
  • 10h30 : Maria Teresa Milicia (Université de Padoue), Ire, spropositi e razze maledette: la nascita dell’antirazzismo nell’Italia post-unitaria
  • 11h10 : Elena Bovo, Aurélien Aramini (UBFC), Présentation d’un document inédit : la traduction de l’article de Lombroso, « L’ultimo brigante »

11h40 : discussion

Après-midi

le discours sur la race entre XIXème et XXème siècles

President de séance : Carole Widmaier (UBFC)

  • 14h00 : Gianluca Gabrielli (Université de Macerata), La costruzione dell’identità e dell’alterità coloniale nella scuola italiana. 1860-1950
  • 14h40 : Massimo Baioni (Université de Sienne), Una via regionale alla razza. Romagna e romagnolità tra fine ‘800 e fascismo
  • 15h20 : Stéphanie Lanfranchi et Elise Varcin (UMR Triangle), Étude lexicologique de la « race » dans les textes de Mussolini

LIEU: Grand Salon de l’UFR SLHS – 18 rue Chifflet Besançon
Besançon, France (25)

Argumentaire

Maurice Mauviel: Labyrinthe algérien

labyrinthe algerien

Labyrinthe algérien, Passé masqué, Passé retrouvé ( 485 pages), vient de paraître dans la Collection « Espaces interculturels » dirigée par Claudio Bolzman ( Université de Genève) Paris, L’Harmattan, 2016.

Avant-propos de Fatima Moussa-Benaci, Professeure à l’ Université d’Alger II. Ancienne Présidente de l’ARIC. Quatre cahiers d’illustrations hors-texte avec des pièces et document rares.

Cet ouvrage fait suite au livre précédent de Maurice Mauviel : Montherlant et Camus anticolonialistes ( 2012) et à L’Histoire du concept de culture, le destin d’un mot et d’une idée ( 2011) dédié à ses anciens et anciennes élèves et leurs familles du Sersou steppique algérien ( « Sans eux ce livre n’eût jamais été écrit » a-t-il ajouté).
La plupart des lettres, documents, récits, poèmes… cités dans le livre sont d’un accès difficile (plusieurs ne sont pas conservés dans des bibliothèques publiques françaises, certains sont des exemplaires uniques).

Dans cet ouvrage apparaissent de nombreux auteurs de langue italienne qui se sont rendus en Algérie ou en ont parlé: Aristide Calani ( « Scene della vita militare in Algeria »; Napoli, 1854 livre totalement méconnu aujourd’hui), Giuseppe Bottai ,Vittorio Sereni. Mais aussi de Niçois oubliés et dont les oeuvres sont parfois difficiles à trouver: Francesco Trucchi (« I Provenzali a Nizza »; 1852) , Henri Sappia ( » La Fioraia d’Holborn », Londres, 1871) Giuseppe Beghelli ( un Brigasque), « I Bastardi di Casa Savoia », Turin, 1872, et le roman, de Giuseppe Garibaldi, Manlio, paru seulement en 1982. etc.

Il faut également souligner que Georges Doublet, qui fut rédacteur de la revue Nice Historique dans les années trente a été chargé d’une mission dans les musées de Constantine et d’Alger avant de s’installer à Nice ( professeur de classe préparatoire au lycée), les deux livres qu’il a consacrés aux musées de Constantine et d’Alger (longtemps oubliés) sont désormais accessibles sur les sites de l’Université d’Heidelberg et du Getty Center de Los Angeles, l’un d’eux est sur Gallica.

Télécharger le sommaire détaillé de l’ouvrage

Quatrième de couverture (éditeur):

Labyrinthe algérien s’ouvre par une expérience personnelle fondatrice de l’auteur, dans un village du Sersou steppique algérien où il enseigna. Elle l’incita à rechercher patiemment des hommes ou des femmes qui avaient réussi à tisser, en dépit du contexte colonial inégalitaire et vicié, des rapports chaleureux avec la population et les érudits locaux. La plupart d’entre eux vécurent sur les Hautes-Plaines algériennes négligées par les historiens et pratiquaient la langue arabe.
Chemin faisant, ce récit invite à découvrir, à travers des récits, témoignages et textes rares, une Algérie méconnue. L’ouvrage arrache à l’oubli de nombreux Algériens et Algériennes : hardis corsaires de l’époque ottomane, jeunes combattants intrépides faisant face à l’Inidèle, femmes héroïques des Hautes-Plaines dont la protestation véhémente demeure ignorée, Seigneurs du Sud admirés ou humiliés par les oficiers français ; mais aussi d’autres personnages restés dans l’ombre : condamnés politiques et réfractaires français déportés dans des bagnes, exilés et prisonniers italiens de la Seconde Guerre mondiale… Il souligne le combat d’aventureux Niçois comme Garibaldi, Sappia et Beghelli qui, tous trois, fustigèrent la colonisation.

Maurice Mauviel plaide pour l’introduction, dans les cursus d’enseignement, de l’histoire de l’orientalisme, parfois vilipendé et surtout ignoré, alors qu’il fait partie de notre roman national depuis François 1er, lequel avait créé une chaire de langue arabe au Collège de France. Sait-on qu’une des fables de Lokman qu’il traduisit inspira un poème à l’auteur du Fou d’Elsa ? Les actes et les écrits de nombreux oubliés et muets de l’Histoire chers à Camus sont ainsi mis en lumière, dans l’espoir que la connaissance du passé éclaire l’avenir.

Info SEFRI février 2016

CONFERENCES, COLLOQUES

Vendredi 5 février 2016, 15h30-17h30 : Angelo Colombo (Université de Franche-Comté), Dante a Lipsia. Prolegomeni alla Vita nuova di Karl Witte (1876)
Séminaire , Chambéry : La réception de Dante
Lieu : Université Savoie Mont Blanc, Campus de Jacob-Bellecombette, salle 10011
Programme

Vendredi 12 février 2016, 9h30-17h : Manzoni, La lettre à Monsieur Chauvet dans son contexte : théorie et pratique littéraire dans l’Europe romantique
Séminaire Représenter l’histoire, 1ère journée
Lieu : Université de Lille 3, Matin : Salle TICE B4 320 – Après-midi : Salle B0 553 (Denizot)
Programme

Jeudi 18 et vendredi 19 février 2016 : Colloque L’Europe : une autre nation ?
Organisation : Francis DEMIER (Université Paris Ouest), Elena MUSIANI (Université de Bologne)
Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Bâtiment B – Salle des conférences
Programme Europe
Agenda


APPEL A COMMUNICATIONS

Les services consulaires italiens et le long Risorgimento (fin XVIIIe – XXe siècle)
Journée d’études, Rome, École française de Rome, 29 – 30 septembre 2016. Les propositions de communications (3000 à 4000 signes) doivent être envoyées avant le 15 mai 2016 à : marcella.aglietti@unipi.it, dirmod@efrome.it ; mathieu.grenet@univ-jfc.fr.
Appel Consoli


PUBLICATIONS

Sylvie Aprile, Cristina Cassina, Philippe Darriulat et René Leboutte (dir.), Europe de papier. Projets européens au XIXe siècle, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2015, 350 p.
Bibliographie