Pleins feux sur les femmes (in)visibles

Colloque international
Université de Lorraine
Nancy, Campus Lettres et Sciences humaines
22-23-24 novembre 2018

Comité d’organisation
Elsa Chaarani, professeure de langue et littérature italiennes (laboratoire LIS
Laurence Denooz, professeure de culture arabe (laboratoire CREM)
Sylvie Thieblemont, professeure de culture et communication (laboratoire CREM)

Plein feux sur les femmes (in)visibles

À la suite du séminaire « Femmes, monde féminin et ruptures », qui se terminera au printemps 2018, les membres du comité (Sylvie Thiéblemont, Laurence Denooz, Elsa Chaarani) organisent un colloque conclusif, qui reprendra un aspect du projet en lui donnant une lecture plus approfondie.
Selon les différents axes évoqués in primis au cours de ces trois années riches et fructueuses, plusieurs chercheur.se.s se sont intéressé.e.s à la question de la représentation des femmes, au brouillage des stéréotypes féminins (dans les différents domaines littéraire, artistique, historique et juridique), à la variable genrée et à ses conséquences sur les jugements portés à l’égard des auteures. Enfin, les intervenant.e.s ont consacré plusieurs communications à l’affirmation de femmes en rupture avec les normes sociales, en tant que sujets d’une prise de conscience politique, actrices d’une différence sexuelle, figures de rébellion du fait de leur mise en cause des rôles sociaux dévolus selon les normes opérantes.
Le présent appel à communication est un approfondissement de ce dernier point. Il s’agira dès lors de montrer comment une femme ou un groupe de femmes, en acceptant de contrevenir aux codes moraux, aux normes de leur époque ou de leur communauté, aux articles juridiques ou constitutionnels, aux modes de pensée internes à leur culture, permettent le franchissement d’une étape significative dans l’histoire, l’acquisition de droits, la production culturelle ou scientifique.
On pourra étudier donc les mobilisations et revendications :
 de femmes majeures à l’action méconnue, femmes de l’ombre, mais hors normes, ayant une
influence décisive sur une collectivité ou ayant conduit un groupe social à franchir un pas
significatif ;
 de femmes inventrices, ayant révolutionné un métier, un domaine des sciences ;
 de femmes ayant affirmé une singularité forte dans la littérature ou les arts ;
 de femmes dont l’expérience individuelle a eu un effet majeur sur une collectivité ;
 de femmes dont la rébellion, dont l’expérience politique ou sociale ont eu une influence
importante ou ont fait l’objet d’une transmission ;
 de femmes dont l’action a eu pour effet une avancée capitale dans le domaine des droits des
femmes ou des droits humains ;
 de résistantes de différentes époques ou nations ;
 de groupes de femmes (associations, collectifs) luttant pour faire éclater, auprès des
instances étatiques et décisionnaires, de réels problèmes publics en lien avec leurs droits et reconnaissances s’opposant à des traditions archaïques et patriarcales.
Les exemples seront prioritairement des figures féminines internationales ou des femmes peu ou moins connues, venues d’Occident, mais aussi d’autres cultures d’Asie, d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Océanie. Il est probable que les propositions seront prioritairement liées aux XIXe, XXe et XXIe siècles, mais celles qui concerneront d’autres périodes seront également bienvenues.

Calendrier :
 Dépôt des propositions (résumé de 10 lignes) : 31 décembre 2017
 Examen des propositions et décisions au 28 février 2018
 Colloque 22, 23, 24 novembre 2018.

Langue de la communication et de la publication : français et/ou anglais.
Les communications seront de 20 minutes suivies de 10 minutes de questions. Les articles feront l’objet d’une publication, sous la forme d’un volume collectif, avec comité de lecture. Les consignes éditoriales seront envoyées avec la réponse.

Les propositions de communication seront adressées conjointement à:
 Elsa Chaarani : elsa.chaarani@univ-lorraine.fr
 Laurence Denooz : laurence.denooz@univ-lorraine.fr
 Sylvie Thieblemont : sylvie.thieblemont@univ-lorraine.fr

Frais d’inscription pour les intervenants : 30 €. Les versements seront à effectuer sur place. Les déjeuners des 19 et 20 octobre seront offerts aux intervenants. Les frais de déplacement et d’hébergement ne sont pas pris en charge.

Texte de l’appel


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *