Napoléon et l’Italie : Histoire militaire de l’Italie napoléonienne, 1805-1815


Napoléon et l’Italie
Histoire militaire de l’Italie napoléonienne, 1805-1815
Juan-Carlos Carmigniani, Gilles Boué
Histoire et collections , Paris, 2016
ISBN : 978-2-35250-291-3
272 pages

Quatrième de couverture

Le fait le plus remarquable dans la carrière politique de Napoléon, c’est qu’il n’a jamais séparé, en sa pensée et dans son cœur la France de l’Italie. Au fronton de l’Arc de triomphe du carrousel, il y a gravé à la même hauteur les Armes de France et les Armes d’Italie. L’Empereur a toujours porté la décoration de la Couronne de Fer à côté de la légion d’honneur ; et jusqu’à Sainte Hélène, jusqu’à son dernier soupir, on pouvait voir, confondues sur sa poitrine le rouge de la Légion d’honneur de France et l’orange liseré de vert de la couronne d’Italie. L’Empereur montrait ainsi combien Metternich avait tort lorsqu’on lui prêtait cette célèbre expression : « Italie n’est rien qu’une expression géographique ». Expression géographique peut être aux yeux des Autrichiens, mais pièce maîtresse dans la réécriture de l’Europe napoléonienne.

Les liens entre Napoléon et l’Italie restent trop souvent réduits à ses fulgurantes campagnes de 1796 et de 1800. Cette histoire d’amour, faite de moments de bonheur mais aussi de rancoeur, se poursuivit bien au-delà de Marengo. L’histoire de Napoléon et l’Italie de 1805 à 1815, c’est d’abord celle d’une absence. Napoléon ne revit que deux fois l’Italie en 10 ans (du 19 avril au 8 juillet 1805, puis du 21 novembre au 28 décembre 1807). Et pourtant, il n’y eut pas un seul jour sans que deux, trois ou quatre lettres ne partent par la poste ou le télégraphe (à partir de 1809), pour Milan, Rome ou Naples. Cette permanence dans la pensée impériale, illustrait la volonté de faire de l’Italie un état modèle « à la française ».

L’Italie, c’est le petit frère que l’on aide à grandir sous un regard sévère, permanent et vigilant mais aussi plein de tendresse.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.