Silvio Pellico, Mes prisons

Silvio Pellico, Mes prisons, éd. François Bouchard, trad. Henri de Messey, Alban de Villeneuve, Paris, Classiques Garnier, 2022, 267 p., 32€.

Résumé: En écrivant Mes prisons après dix ans dans les geôles autrichiennes, Silvio Pellico réalise le roman auquel il n’a cessé de songer dès 1816: le récit d’une épreuve où, pour ne pas succomber à la folie au sein de l’appareil carcéral, l’écrivain s’en est remis à la religion.

Extrait

« Désireux, autant que moi, d’établir entre nous quelque communication, mon pauvre Piero m’envoya un billet, et il eut recours pour cela non pas à l’un des guichetiers, mais à un pauvre prisonnier qui venait avec eux faire quelque service dans nos cellules. C’était un homme de soixante à soixante-dix ans, condamné à je ne sais combien de mois de détention.

Avec une épingle que j’avais, je me piquai un doigt et je traçai de mon sang quelques lignes de réponse que je remis au messager. Il eut le malheur d’être épié, fouillé, trouvé porteur du billet et, si je ne me trompe, bastonné. J’entendis des cris affreux qui me parurent ceux du malheureux vieillard, et je ne le revis jamais plus […].

C’est en vain que je m’enquis plusieurs fois de son sort auprès du geôlier et des guichetiers. Ils hochaient la tête, et disaient : « Ça lui a coûté cher, à celui-là… on ne l’y reprendra plus… il a un peu plus de temps pour se reposer. » Et ils ne voulaient pas en dire plus.

Faisaient-ils allusion par là à l’étroite prison dans laquelle était retenu cet infortuné, ou parlaient-ils ainsi parce qu’il était mort sous le bâton ou à la suite de ces coups ? Un jour, il me sembla le voir de l’autre côté de la cour, sous les arcades, un fagot sur les épaules. Mon cœur palpita comme si j’avais revu un frère. »


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search