Les accords du Saint-Siège avec les États (XIXe-XXIe siècle)

11 février 1929. Le Saint-Siège signe les accords du Latran

Appel à communications

Ce colloque s’intéresse aux accords de droit international signés entre le Saint-Siège et les États, qui, le plus souvent mais pas exclusivement, ont pris la forme de concordats et de conventions similaires. Il s’agira de les examiner à la lumière des pratiques diplomatiques, mais aussi au regard des dynamiques politico-religieuses des XIXe-XXIe siècle, et notamment des principes et des exigences constitutifs de la modernité / contemporanéité. Il conviendra d’en mesurer l’évolution historique dans la typologie, la méthode, les contenus, la portée et les espaces concernés.

Texte complet de l’appel

Modalités de soumission et calendrier
Les langues du colloque seront le français, l’italien et l’anglais. Les propositions sont à envoyer dans l’une de ces langues

avant le 5 septembre 2018
à regoli@unigre.it et marie.levant.ehne@gmail.com. Elles n’excèderont pas 500 mots et indiqueront la problématique, les cas ou thématiques étudiés, les sources et la méthodologie. Elles seront accompagnées d’une brève présentation de l’auteur (200 mots maximum).

Fin septembre, les candidats seront informés du choix des organisateurs.
Fin janvier 2019, des communications d’environ 8 000 caractères (espaces compris) circuleront entre les candidats retenus.
Le colloque se tiendra les 28 février et 1er mars 2019, à la Pontificia Università Gregoriana et à l’École française de Rome.
N.B. : L’hébergement des participants sélectionnés est pris en charge, sur demande, par les organisateurs, qui participent également par des bourses à la couverture des frais de déplacement.

Comité d’organisation
Fabrice Jesné (Ecole Française de Rome),
Marie Levant (LabEx EHNE / Sorbonne Université),
Roberto Regoli (Pontificia Università Gregoriana)

Comité scientifique
Paolo G. Carozza (Kellogg Institute for International Studies, University of Notre Dame),
Andrea Ciampani (Università LUMSA Roma),
Carlo Fantappiè (Università di Roma Tre),
Andreas Gottsmann (Österreichische Historische Institut Rom),
Fabrice Jesné (École française de Rome),
Marie Levant (LabEx EHNE / Sorbonne Université),
Laura Pettinaroli (Institut Catholique de Paris),
Roberto Regoli (Pontificia Università Gregoriana),
Olivier Sibre (Institut Georges Pompidou / SIRICE).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.