Halle, Milano, Grenoble. Nella tradizione ottocentesca del De Vulgari Eloquenza

Portrait de Dante au Bargello de Florence, gravure sur acier, deuxième moitié du XIXe siècle (Strasbourg, Bibliothèque Nationale et Universitaire).

Angelo Colombo
Halle, Milano, Grenoble. Nella tradizione ottocentesca del De vulgari eloquentia
Studi Danteschi
LXXXII, 2017, p. 247-302

L’article porte sur les études consacrées à Dante par le saxon Karl Witte (1800-1883), professeur de droit aux universités de Breslau et de Halle dans la seconde moitié du XIXe siècle, et « personnage exceptionnel » comme l’a écrit André Pézard en 1972. Witte édita en 1827 la correspondance dantesque (Epistolae quae exstant) ainsi que la traduction des poèmes dans le Dante Alighieri’s lyrische Gedichte (réimprimé en 1842), deux éditions de la Comédie à Berlin en 1862, enfin la Monarchie deux fois (en 1863 et 1874). Il traduisit aussi la Comédie en allemand. Pour ce qui est de l’ouvrage de Dante sur la langue, il envisagea de préparer une édition critique de l’Eloquence vulgaire, toutefois ce projet n’aboutit à aucune publication. Malgré cet échec, plusieurs ouvrages annotés, des correspondances et quelques manuscrits également inédits gardent une masse considérable de traces de ce travail inachevé, qui témoigne d’ailleurs des voyages de Witte à Milan et à Grenoble en 1855 dans le but d’y étudier personnellement les deux manuscrits du XIVe siècle qui nous ont transmis le texte de cette œuvre fort précieuse de Dante sur les origines de la langue littéraire en Italie au XIIIe siècle.

Une journée d’études consacrée à Karl Witte, intitulée Dante à Strasbourg: la collection de Karl Witte, est prévue les 11-12 octobre 2018 à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg.

Angelo Colombo est Professeur en littérature italienne moderne à l’Université de Franche-Comté (Besançon) et membre du laboratoire LLSETI de l’Université de Savoie-Mont Blanc. Spécialiste de la littérature italienne des XVIIIe et XIXe siècles, il a publié, entre autres, les ouvrages La philologie dantesque à Milan et la naissance du «Convito» (Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2000, 2 tomes, 860 p.), Società letteraria e cultura politica nella formazione di Vincenzo Monti 1779-1807 (Rome, Edizioni di Storia e Letteratura, 2009, XIV+254 p.) et Dalle «vaghe fantasie» al «patrio zelo». Letteratura e politica negli ultimi anni di Vincenzo Monti (Milan, Edizioni universitarie LED, 2016), ainsi que l’édition critique du Saggio de Vincenzo Monti sur le Banquet de Dante (Bologne, Commissione per i testi di lingua, 2012, CXLVIII+300 p.).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.