Entre estime et rivalité : les relations entre la France et le Royaume d’Italie de la défaite de Sedan à la marche sur Rome (1870-1922)

« La Question tunisienne », Le Monde illustré, 20 avril 1881.

Vendredi 15 décembre 2017, de 18h30 à 20h
BnF I François Mitterrand
quai François Mauriac, Paris 13e Salle 70

Conférence: Entre estime et rivalité : les relations entre la France et le Royaume d’Italie de la défaite de Sedan à la marche sur Rome (1870-1922)

Monsieur Jean-Yves Frétigné, Maître de conférences en histoire contemporaine. Université de Rouen, GRHis. Président de la Société d’études françaises du Risorgimento italien.

Après les périodes d’incompréhension (Napoléon III et la question romaine) et les combats communs entre Français et Piémontais sur les champs de bataille contre les Autrichiens qui ont joué un grand rôle dans le Risorgimento et dans la naissance du Royaume d’Italie, les relations entre les deux peuples restent tissées d’estime et de solidarité mais aussi de mépris et de rivalité. Les frictions, parfois très vives, et les apaisements autour de la question romaine puis de la question coloniale vont rythmer les rapports diplomatiques, économiques et culturels jusqu’à l’arrivée de Mussolini au pouvoir. Plus fortement que jamais, entre 1870 et 1922, les deux États latins se considèrent comme deux sœurs profondément attachées l’une à l’autre mais parfois incapables de se comprendre.

Cycle de conférences Histoire de l’Italie : les relations franco-italiennes aux XIXe-XXe siècles
Coordination: Emanuela Prosdotti, chargée de collections en histoire de l’Italie. Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, BnF

Entrée libre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *