Une religion politique. Les usages des martyrs révolutionnaires dans le Royaume des Deux-Siciles (années 1820 – années 1850)


Nous vous signalons, dans le dernier numéro de la Revue d’histoire moderne et contemporaine
2017/1 (n° 64-1)
l’article de:

Pierre-Marie Delpu: Une religion politique. Les usages des martyrs révolutionnaires dans le royaume des Deux-Siciles (années 1820-années 1850)
L’article s’intéresse aux usages politiques des martyrs libéraux et révolutionnaires dans le royaume des Deux-Siciles au début du XIXe siècle. Il cherche à montrer comment l’âge romantique a vu s’affirmer une culture des martyrs dans l’opposition libérale aux Bourbons, fondée sur le souvenir de la révolution manquée de 1799, puis enrichie dans les années 1840 des victimes de la répression des révolutions successives qu’a connues le royaume. Comme l’illustre le cas des provinces calabraises autour du « moment 1848 », la mémoire des martyrs a été à la fois l’un des supports privilégiés des identités locales et l’un des instruments principaux de la politisation du peuple à l’échelle locale, cristallisant des identités politiques très souvent imprécises. Cet aspect identitaire se maintient au début des années 1850, pendant que beaucoup de libéraux sont en exil dans le royaume de Piémont : alors que les martyrs deviennent des pères fondateurs de l’Italie en formation, ils servent surtout à illustrer la supériorité et le primat des Méridionaux dans le mouvement national italien.
Pages 7-31

Transferts culturels juridico-politiques entre la France et l’Italie dans le premier XIXe siècle


Lundi 11 septembre 2017
Laboratoire Droit & Sociétés Religieuses
Bâtiment A, 2e étage
Faculté Jean Monnet, Université Paris-Sud
54 boulevard Desgranges, 92330 Sceaux (RER B, Robinson).

Organisé par :
Jean-Yves Frétigné, Maitre de conférences en histoire à l’Université de Rouen
François Jankowiak, Professeur d’histoire du droit à l’Université de Paris-Sud

Matinée sous la présidence de Jean-Yves Frétigné et François Jankowiak
09h00 Accueil des participants
9h30 Allocution de bienvenue du Professeur Antoine Latreille, Doyen de la Faculté Jean Monnet.
9h45-10h00 Présentation du séminaire, par Jean-Yves Frétigné (Université de Rouen) et François Jankowiak (Université Paris-Sud / Paris-Saclay).
10h00-10h30 Maria-Sofia Corciulo (Université de Rome – La Sapienza), L’intendant napoléonien dans le Royaume de Naples (1806-1815) interprète d’un modèle politico-institutionnel étranger à la tradition du Royaume de Naples.
10h30-11h00 Patrizia De Salvo (Université de Messine), Angleterre versus France : affrontement entre le Royaume de Naples sous la direction de Giuseppe Bonaparte puis de Gioacchino Murat et la Sicile sous la protection anglaise à partir de 1806.
11h00-11h30 Jean-Yves Frétigné (Université de Rouen), Pellegrino Rossi, commentateur et défenseur de la Charte constitutionnelle de 1830.
11h30-12h00 Débat

Après-midi sous la présidence de Jean-Yves Frétigné et François Jankowiak
14h30-15h00 Claudia Giurintano (Université de Palerme), Pellegrino Rossi rapporteur du projet de loi relatif à la constitution politique des colonies françaises (1841).
15h00-15h30 François Jankowiak (Université Paris-Sud / Paris-Saclay), Pellegrino Rossi et Pietro Gasparri : conceptions juridiques et gouvernement central de l’Église.
15h30-16h00 Vittoria Calabro (Université de Messine), Modèles des codes civils comparés: la discipline de la citoyenneté dans le premier Code civil du Royaume d’Italie (1865).
16h00 Pause
16h15-17h00 Table-ronde et discussion

Contact et inscription : colloques.jean-monnet@u-psud.fr

Programme complet