Appel: Entre France et Italie : échanges et réseaux intellectuels au XIXe siècle

Appel à contribution

Entre France et Italie : échanges et réseaux intellectuels au XIXe siècle

Transalpina, n° 21, coordonnée par Mariella Colin, Laura Fournier-Finocchiaro et Silvia Tatti

Présentation

La revue Transalpina, depuis sa fondation dans le cadre de l’équipe de recherche caennaise Identités, Représentations, Échanges (France-Italie), s’est régulièrement intéressée à la problématique de la réception de la littérature italienne en France (Transalpina 1996, 1999, 2005). Dans les volumes précédents, l’attention des chercheurs s’était portée sur la traduction et la vie des productions italiennes dans le contexte français, sur l’histoire de la circulation des textes et des idées de la péninsule dans l’hexagone et sur différentes traces des auteurs italiens de l’autre côté des Alpes. Ces publications, auxquelles il faut ajouter d’autres ouvrages collectifs publiés à Caen et à Paris (Decroisette 1992, Colin 1993, Colin 1995, Dubard-Luglio 2013), ont porté souvent sur un intervalle chronologique large, pour souligner la permanence et les constantes dans les échanges intellectuels entre France et Italie.

Dans le prolongement de ces travaux, il apparaît utile de poursuivre la réflexion et les recherches en portant attention à de nouvelles facettes des relations entre France et Italie, en approfondissant en particulier les réseaux intellectuels qui se mettent en place dans le contexte particulier du XIXe siècle et du Risorgimento. L’Europe du XIXe siècle est marquée par les bouleversements politiques, par la construction et la revendication des identités nationales (Thiesse 1999) ainsi que par des vagues d’exil successives et de plus en plus massives (Aprile 2010, Bistarelli 2011, Isabella 2011). Dans ce contexte, la France a eu un rôle particulier (Révolution française, occupation napoléonienne de l’Europe, participation aux guerres du Risorgimento) qui a modifié ses relations avec sa voisine européenne : modèle ou contre-modèle civilisationnel (Fournier-Habicht 2012), principale terre d’accueil des migrations politiques provoquées par les insurrections et révolutions italiennes (Rao 1992, Tatti 1999, Ponty 2003, Diaz 2014), terrain d’amitiés mais aussi de rivalités intellectuelles et politiques avec sa « sœur latine » (Bertrand-Frétigné-Giacone 2016).

En partenariat avec l’axe de recherche Rivoluzioni Restaurazione Risorgimento Letteratura italiana 1789-1870 de l’Associazione degli Italianisti (ADI), qui a commencé à explorer les écritures privées de l’Ottocento italien, nous souhaitons développer 4 axes de réflexion pour étudier la construction de réseaux de relations entre France et Italie au 19e siècle:

  1. Politique et diplomatie
  2. Presse et édition
  3. Littérature et Arts
  4. Correspondances, journaux intimes, mémoires, autobiographies.

Modalités de soumission

Les propositions d’articles, de 2000 signes maximum, en italien, en français, ou en anglais, sont à envoyer, accompagnées d’une brève présentation de l’auteur, à Mariella Colin (mariella.colin@unicaen.fr), Laura Fournier (fournierparis8@gmail.com) ou Silvia Tatti (silvia.tatti@uniroma1.it) avant le 30 avril 2017.

Les textes devront être remis en janvier 2018.

Bibliographie :

Aprile 2010 : Sylvie Aprile, Le Siècle des exilés. Bannis et proscrits de 1789 à la Commune, Paris, CNRS Éditions.

Bertrand-Frétigné-Giacone 2016 : Gilles Bertrand, Jean-Yves Frétigné, Alessandro Giacone, La France et l’Italie. Histoire de deux nations sœurs, de 1660 à nos jours, Paris, Armand Colin.

Bistarelli 2011 : Agostino Bistarelli, Gli esuli del Risorgimento, Bologne, Il Mulino.

Colin 1993 : Traductions et réécritures, Mariella Colin (dir.), Caen, Cahiers de littératures en langues romanes, PUC.

Colin 1995 :  Heurs et malheurs de la littérature italienne en France, Mariella Colin (dir.), Caen, PUC.

Decroisette 1992 : La France et l’Italie. Traductions et échanges culturels, Françoise Decroisette (dir.), Caen, PUC.

Decroisette 1998: Voyage des textes de théâtre Italie-France-Italie, Françoise Decroisette (dir.), Paris, Presses universitaires de Vincennes.

Diaz 2014 : Delphine Diaz, Un asile pour tous les peuples ? Exilés et réfugiés étrangers dans la France du premier XIXe siècle, Paris, Armand Colin.

Dubard-Luglio 2013 : Les rivales latines. Lieux, modalités et figures de la confrontation franco-italienne, Frédérique Dubard de Gaillarbois, Davide Luglio (dir.), Revue des études italiennes, n°59.

Fournier-Habicht 2012 : Gallomanie et gallophobie. Le mythe français en Europe au XIXe siècle, Laura Fournier-Finocchiaro, Isabel Habicht (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

Isabella 2011: Maurizio Isabella, Risorgimento in esilio. L’internazionale liberale e l’età delle rivoluzioni, Rome-Bari, Laterza.

Palazzolo 1987: Maria Iolanda Palazzolo, Un editore francese in lingua italiana: Louis Claude Baudry, Studi storici, 1.

Ponty 2003 : Jeanine Ponty, L’Immigration dans les textes : la France 1789-2002, Paris, Belin.

Ramaciotti 1995: Francia e italia nel XVIII secolo : immagini e pregiudizi reciprochi, Valeria Ramaciotti (dir), Alessandria, Edizioni dell’Orso.

Rao 1992 : Anna Maria Rao, Esuli. L’emigrazione politica italiana in Francia, Naples, Guida.

Tatti 1999a : Mariasilvia Tatti, Le tempeste della vita. La letteratura degli esuli italiani in Francia nel 1799, Paris, Champion.

Tatti 1999b : Mariasilvia Tatti, « Bohème letteraria italiana a Parigi nell’Ottocento », in Italia e Italie tra Rivoluzione e Restaurazione, M. Tatti (dir.), Rome, Bulzoni, p. 139-160.

Tatti 2013 : Mariasilvia Tatti, « Esuli e letterati. Per una storia culturale dell’esilio risorgimentale », in L’officina letteraria e culturale dell’età mazziniana (1815-1870). Giornate di studio, a cura di Q. Marini, G. Sertoli, S. Verdino, L. Cavaglieri, Novi Ligure, Città del Silenzio, p. 89-100

Tellini 2002: Gino Tellini, Scrivere lettere: tipologie epistolari nell’Ottocento italiano, Roma, Bulzoni.

Thiesse 1999 : Anne-Marie Thiesse, La création des identités nationales. Europe XVIIIe-XXe s., Paris, Le Seuil.

Transalpina 1996 :  Regards croisés, Mariella Colin (dir.), Transalpina, n°1.

Transalpina 1999 :  Lettres italiennes en France, Mariella Colin (dir.), Transalpina, n°3.

Transalpina 2005 : Lettres italiennes en France II, Mariella Colin (dir.), Transalpina, n°8.

Appel_transalpina_entre-france-et-italieweb

La Scène en miroir : métathéâtres italiens (XVIe-XXIe siècle)

frigau_metathea%cc%82tres

La Scène en miroir : métathéâtres italiens (XVIe-XXIe siècle) – Études en l’honneur de Françoise Decroisette
Céline Frigau Manning (dir.)
Paris, Classiques Garnier, Coll. Rencontres, n° 160, 2016, 461 p., 31 €

Toute scène en miroir interroge le trouble de la perception. Entre mise à distance
ludique et vertige ontologique, les métathéâtres italiens engagent depuis la culture
baroque jusqu’à nos jours une réflexion sur l’illusion que cet ouvrage collectif explore
en l’honneur de Françoise Decroisette.

Bon de commande

Table des matières

Le flambeau et les ombres. Alessandro Verri, des Lumières à la Restauration

musitelli
Pierre Musitelli
Le flambeau et les ombres. Alessandro Verri, des Lumières à la Restauration
Rome, Ecole française de Rome, 2016

Formé à Milan aux côtés de son frère Pietro et de Cesare Beccaria, Alessandro Verri achève sa vie à Rome, au lendemain de la chute de l’Empire. L’impertinent publiciste de l’« Académie des Coups de poing » a fait le deuil des Lumières comme formation de l’opinion publique et s’est rallié au conservatisme de l’aristocratie cardinalice puis aux thèses de la contre-révolution. En un siècle éclairé, qui est celui des âmes énergiques, rien ne lui paraît plus redoutable que la « philosophie aux ailes d’Icare » des Encyclopédistes. Traducteur de Shakespeare et d’Homère, tragédien éphémère et admirateur d’Alfieri, il explore les territoires nouveaux de l’esthétique romanesque, puisant dans l’Antiquité et dans sa réélaboration moderne, le néoclassicisme, les éléments d’une poétique capable de redonner ordre et harmonie à un monde troublé. Le jeune homme des Lumières est devenu l’homme des ombres et des sépulcres, le défenseur du trône et de l’autel, mais aussi le précurseur du « réveil » linguistique et littéraire au cœur du futur Risorgimento politique de la Péninsule. Cette étonnante parabole intellectuelle, qui traverse plus d’un demi-siècle d’histoire italienne, partagée entre Milan et Rome, est reconstituée à partir d’une analyse des œuvres publiées et inédites de Verri, et de sa correspondance.

Pierre Musitelli est enseignant-chercheur en études italiennes à l’École normale supérieure de Paris et membre de l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM, CNRS/ENS).

Pour l’achat, cliquez ici.

Les mots de l’exil dans l’Europe du XIXe siècle

logo_du_musee_de_lhistoire_de_limmigration-jpeg

Journée d’études

Jeudi 19 janvier 2017 (9h45-17h00)
Musée national de l’Histoire de l’immigration
Atelier 4
293, Avenue Daumesnil 75012 Paris

PROGRAMME

9h45
Accueil des participants

10h00
Mot d’accueil par le Musée national de l’Histoire de l’immigration
Introduction de la journée d’études, Delphine Diaz, maîtresse de conférences, Université de Reims Champagne-Ardenne, responsable du programme ANR AsileuropeXIX
10h30-12h30
Première session présidée par Alexandre Dupont (IEP d’Aix-en-Provence)
Parler d’exil et d’asile politiques dans l’Europe du XIXe siècle
x Catherine Brice (UniversitéParis Est-Créteil-Val de Marne-IUF) : « Esuli, fuorusciti, emigrati…les nombreux mots du départ depuis les États italiens du XIXe siècle »
x Thomas C. Jones (Buckingham University) : « Defining « asylum »in Britain, 1815-1870»
x Romy Sánchez (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Juan Luis Simal (Universidad Autónoma de Madrid) : « Lexique du destierro espagnol : péninsule et Outre-Mer, c.1820-c.1880 »
x Katarzyna Papiez, (Université Paris-Sorbonne) : « Les mots de l’exil dans la« Grande Émigration » polonaise : émigration, exil, colonie »

Discussion

14h00-15h15
Deuxième session présidée par Laurent Dornel (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Les représentations de l’exil dans l’Europe du XIXe siècle : mots, chansons, images
x Maïté Van Vyve (KU Leuven, Belgique) : « Entre le bon, la brute et le truand : les représentations de l’étranger dans les discours parlementaires en Belgique (1835-1875) »
x Laure Godineau (Université Paris XIII) : « Figures de l’exil dans la littérature communarde»

Discussion

15h30-16 h 45
x Sylvie Aprile (Université de Lille 3) : « Les exilés aux frontières, expériences et représentations dans l’Europe du XIXe siècle »
x Jeanne Moisand (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « De l’exilé honorable au criminel potentiel ? Éléments pour une conclusion ».

Discussion générale

Réservation obligatoire : asileurope@gmail.com

les_mots_de_lexil_dans_leurope_du_xixe_s