La diplomatie des lettres au XVIII siècle: France Italie


IIe colloque bilatéral parrainé et soutenu par la Société Française d’Etude du Dix-huitième Siècle et par la Società Italiana di Studi sul Secolo XVIII

La diplomatie des Lettres au XVIIIe siècle : France-Italie/
La diplomazia delle lettere nel XVIII secolo : Francia-Italia
7-8-9 décembre 2017

Les travaux se tiendront :
le jeudi 7 décembre 2017, dans la Salle Athéna de la Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle, 4 rue des Irlandais (75005 Paris), à partir de 15 h ;

le vendredi 8 décembre 2017, à l’Institut de Culture Italienne de Paris, 50 rue de Varenne (75007 Paris), à partir de 9 h ;

le samedi 9 décembre 2017, dans la Salle des Actes (esc. A, 1er étage) de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, 45 rue d’Ulm (75005 Paris), à partir de 9 h 30.

Vous êtes tou(te)s les bienvenu(e)s

Comité d’organisation:
Christian Del Vento et Jean-Paul Sermain (université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Pierre Musitelli (Ecole Normale Supérieure de Paris), Beatrice Alfonzetti et Silvia Tatti (université de Rome « La Sapienza »), Duccio Tongiorgi (université de Modène et Reggio Emilia)

Le colloque parrainé par les Sociétés française et italienne d’Etude du Dix-huitième Siècle portera sur l’activité culturelle des diplomates européens, notamment eu égard aux relations entre l’Italie et la France au 18e siècle. Au Siècle des Lumières, les diplomates non seulement jouèrent un rôle important au niveau des relations politiques et institutionnelles, mais ils eurent aussi une fonction décisive de médiateurs culturels de très haut niveau dans un certain nombre de domaines culturels, tels la circulation des livres, les études sur l’antiquité, la production artistique, l’activité de traduction, l’édition. L’objectif du colloque est d’inscrire les profils des nombreux protagonistes de ce système d’échanges dans une cartographie européenne qui permette d’étudier le fonctionnement global de ces réseaux qui, à travers la circulation des ouvrages littéraires et des œuvres d’art, favorisèrent la diffusion de thématiques politiques, de nouveaux paradigmes philosophiques et de modèles scientifiques qui se retrouvent progressivement au cœur d’un débat supranational, crucial pour la délimitation même de l’espace européen, de ses frontières idéales, de son identité hétéroclite.

Le rapport privilégié existant entre l’Italie et la France, en raison de leur proximité linguistique et culturelle, fait de l’étude de ces activités liées à la diplomatie un observatoire de choix susceptible de produire des résultats importants. A travers l’identification et l’étude de sources de nature différente, souvent peu ou pas exploitées, pourront émerger plusieurs éléments essentiels pour reconstruire davantage l’histoire des relations intellectuelles et culturelles entre France et Italie, au dix-huitième siècle, tout en les replaçant dans le cadre plus vaste d’un système européen complexe.

Programme Diplomatie des Lettres au XVIII


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *